,

Acquisition interrégionales

Fusions et acquisitions interrégionales

Tout comme la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre, l’attitude naturelle est de chercher aide et conseil dans la proximité immédiate. Ainsi, les dirigeants de PME s’adressent générale aux réseaux locaux et aux domaines de connaissance pour leurs besoins en matière de conseil.

Pour les fusions et acquisitions également, ce qui est inconnu est souvent mal-aimé. Dans de nombreux cas, la recherche de contreparties potentielles se limite au niveau régional. Malgré la mondialisation, les frontières (linguistiques) restent un véritable obstacle dans la pratique.

Ce rétrécissement de contreparties potentielles a des conséquences directes sur le processus de transmission, en particulier pour les secteurs spécifiques où un savoir-faire particulier est requis et où il faut donc procéder à la recherche la plus large possible. En fin de compte, cela affaiblit la position de négociation et peut entraîner une perte d’opportunités.

Il faut donc regarder plus loin. Cela devrait se faire principalement par-delà les frontières régionales plutôt que nationales, car le cadre juridique reste pratiquement identique et les différences culturelles restent limitées.

Cette approche interrégionale offre un certain nombre d’avantages mais aussi des points d’attention, qui sont brièvement abordés ci-dessous.

Avantages :

Marché. Un rachat interrégional offre souvent la possibilité d’exploiter de nouveaux marchés. La clientèle et les contacts locaux qui existent au sein de l’entreprise acquise peuvent être utiles à l’autre partie engendrant de nouvelles opportunités commerciales. Une présence locale permet également de raccourcir la supply chain en rapprochant l’entreprise de son client final, ce qui est souvent bénéfique pour son image.

Capacité de production. Pour les entreprises en croissance ayant besoin d’espace ou de capacité de production supplémentaires, il peut être conseillé de reprendre une entreprise existante répondant à ces besoins. Cette capacité peut être plus facile à trouver dans une autre région parce que le développement industriel a progressé à un rythme différent.

Capacités humaines (RH). Chacun sait que le personnel de qualité est rare et sa formation coûte cher. Une équipe experte et expérimentée est donc un atout majeur qui incite de nombreux acheteurs à se lancer. De plus, lorsque cette équipe dispose de contacts locaux et d’une sensibilité à la culture locale, l’un des principaux pièges est immédiatement contourné (voir ci-dessous).

Synergies. En combinant le savoir-faire des deux entreprises, surtout si des différences culturelles sont en jeu, de nouveaux produits ou services peuvent être développés et des synergies peuvent être créées.

Opportunités de fusions et acquisitions. Le fait de dépasser les frontières régionales permet de mieux comprendre l’organisation du marché local des fusions et acquisitions (intermédiaires d’acquisition, acteurs financiers, etc.), mais crée également des possibilités de consolidation supplémentaire. Il arrive bien souvent qu’une transaction en entraîne une autre parce que l’acheteur est entre-temps apparu sur l’écran radar local.

Outre ces avantages, il existe également un certain nombre d’écueils ou de points d’attention associés aux rachats au-delà de la frontière linguistique.

Points d’attention :

Différences culturelles. La culture est une notion bien plus large que la connaissance des langues. Les perceptions, les modes de pensée et les priorités sociales peuvent également différer. Dans la mesure où le processus d’acquisition vise à créer un climat de confiance, il est important de bien en prendre la mesure. Une approche trop directe peut parfois sembler arrogante et causer des dommages qui laissent des traces même à long terme.

Culture d’entreprise. La compréhension de ces différences culturelles est également à prendre en compte après le trajet d’acquisition, lorsqu’il s’agit de mener à bien l’intégration. Après tout, la culture d’entreprise est souvent un reflet de la culture régionale. Les aspects culturels doivent être pris en compte non seulement au niveau local, mais aussi au niveau des cadres supérieurs et, en fait, parmi toutes les personnes qui seront touchées par l’intégration.

Organismes officiels. Étant donné que les régions sont responsables du commerce et de l’économie, il n’est pas surprenant que l’approche adoptée par les autorités locales puisse différer. Par exemple, le régime d’aides à la consultance, qui couvre les prestations des conseillers agrées en transmission, est réglementé différemment dans chaque région. Il existe également des différences considérables dans l’apport de ressources financières en cas de reprise (apport de capital ou prêts subordonnés). Cela vaut certainement la peine de bien cerner ce point au début d’un processus de rachat.

 

Family Business Transmission est armée pour vous aider dans ces domaines et pour mener à bien votre recherche au-delà de la frontière linguistique.

Notre équipe est composée de conseillers ayant une large expérience multiculturelle. Nous travaillons à partir des 3 régions et connaissons bien les acteurs et les autorités locales.

Si vous avez des questions, nous sommes heureux de prendre le temps d’en discuter avec vous, sans engagement.

Roland De Wolf & Tanguy della Faille

25/05/2020

www.fb-transmission.be

Bureaux à Tournai, Mons, Bruxelles et Anvers